Accueil ACTUALITÉ Projet d’appui aux travailleurs de l’économie informelle : 35 femmes bénéficieront d’une...

Projet d’appui aux travailleurs de l’économie informelle : 35 femmes bénéficieront d’une formation à Kaya initiée par la CSB

204
0
Remise de vivres aux femmes par le SG de la CSB

Dans le cadre de son projet d’appui aux acteurs de l’économie informelle, la Confédération Syndicale Burkinabé (CSB) a lancé un séminaire de formation au profit des femmes travailleuses de l’informel de la ville de Kaya le lundi 22 mars 2021. Pendant trois jours, ces femmes seront outillées sur les différents contours liée à la comptabilité simplifiée et au  marketing de gestion.

Après Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Banfora, c’est le tour des femmes de la ville de Kaya de bénéficier d’une formation sur la technique de la gestion sous la bannière de la CSB. Le but du projet est de travailler pour l’amélioration des conditions de vie des hommes et femmes du secteur informel afin qu’ils puissent aspirer au travail décent et une meilleure protection sociale.

Guy olivier Ouedraogo SG de la CSB

Selon le Secrétaire Général de la CSB monsieur Guy olivier Ouédraogo, la finalité de cette formation est d’organiser les femmes en coopérative. Cela leur permettra de mieux promouvoir les produits locaux et faire du consommons local une valeur ajoutée pour la femme Burkinabé. « La CSB a initié cette formation   à Kaya pour apporter une formation technique  aux femmes  du secteur informel, notamment les femmes du secteur du commerce  pour booster leurs affaires. Elles seront outillées en marketing de gestion et en comptabilité simplifiée, dans le deuxième volet du projet, elles auront droit à la technique de la gestion en hygiène alimentaire et de l’environnement. Cette formation va permettre aux travailleuses de connaître les critères d’une bonne rémunération, une protection sociale et une liberté d’association et leurs offrir un service de qualité lié aux objectifs que le syndicalisme prône », a laissé entendre Monsieur Ouédraogo.

Madame Sawadogo/ Koudougou Henriette, chargée du genre de la CSB, formatrice

Pour madame KABORE, le choix de ces modules de formation n’est pas un fait du hasard car cela va permettre aux 35 femmes bénéficiaires de bien gérer leurs ressources afin de promouvoir le consommons local et contribuer à la baisse du chômage des femmes au Burkina Faso.

Madame Sawadogo, représentante des femmes bénéficiaires de la formation

Selon madame Sawadogo bénéficiaire de la formation, cette formation est la bienvenue et permettra aux femmes de mieux gérer leurs revenus par des techniques adapter aux réalités du moment. La motivation y ait vue les résultats déjà engrangés par les femmes de la coopérative des autres localités.

Notons que ce projet à déjà fait ses preuves avec les femmes qui travaillent dans le secteur informel de la ville de Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Banfora qui, à travers leurs coopératives font de la farine de mil, du maïs et du riz pluvial. Pour motiver les femmes de Kaya la CSB a remis  60 sacs de farine de petit mil produit par les femmes de la coopérative de Ouagadougou qui ont déjà bénéficié du projet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here