Accueil A LA UNE Projet WAPP Dorsale Nord : la 6ème réunion du comité conjoint de...

Projet WAPP Dorsale Nord : la 6ème réunion du comité conjoint de supervision pour son opérationnalisation   

320
0

La 6ème réunion du Comité Conjoint de Supervision (CCS) du projet WAPP Dorsale Nord s’est ouverte ce lundi 27 février 2023 à Ouagadougou. C’était en présence du ministre de l’énergie des mines et des carrières, Simon-Pierre Boussim, du secrétaire général du le système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain(EEEOA-WAPP) Siengui Apollinaire KI, du directeur général de la SONABEL, Daniel Serme et des participants venus du Benin, du Niger, du Nigeria et du Togo.

Le projet régional d’interconnexion électrique Dorsale Nord a été mis en place en mai 2019 par le système d’Echange d’Energie Electrique Ouest Africain ( EEEOA) dans le cadre de ses objectifs de développement d’un système régional de fourniture d’électricité durable visant à promouvoir la croissance économique de la sous-région CEDEAO. Le projet reliera cinq (05) pays à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria, et le Togo, par la construction d’une ligne de transport d’électricité à haute tension 330 KV sur pylônes d’acier d’une longueur d’environ 880 km et de 225Kv sur une longueur de 33 km.

Photo de famille.

Le projet impliquera également l’électrification des communautés rurales situées dans un rayon de 5km de part et d’autre de la ligne, et une mise en œuvre de plusieurs mesures d’atténuation environnementales et sociales. Celles-ci comprennent entre autres la mise en œuvre d’un plan d’action de réinstallation, afin d’indemniser les personnes et les communautés affectées par le projet.

Le ministre de l’énergie des mines et des carrières, Simon-pièrre Boussim pendant son allocution.

Pour Simon Pierre Boussim, la création du WAPP par la CEDEAO s’inscrit bien dans la vision de permettre aux pays moins nantis énergétiquement parlant, de pouvoir juguler leur déficit grâce au potentiel des pays mieux dotés par la nature le tout dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant.  Il a souhaité qu’à l’issue de cette réunion, les participants puissent travailler à l’opérationnalisation du projet pour le bonheur de tous.

Le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé pendant son discours.

« Cette rencontre nous permettra de faire le point de l’état d’avancement du projet, d’examiner et, d’approuver le plan de travail ainsi que le budget de l’exercice 2023 du Projet. A l’issue de la rencontre, nous devrions être à mesure de lever tous les goulots d’étranglement afin de donner un nouveau souffle au processus de réalisation de ce projet tant attendu », foi du directeur général de la SONABEL Daniel Sermé

Le secrétaire général du projet WAPP, Siengui Apollinaire KI.

Le secrétaire général du WAPP a fait comprendre qu’à l’étape actuelle du projet, le processus d’indemnisation a démarré au Niger dans les régions de Niamey et Dosso. Il se poursuivra ensuite à Ouagadougou et à Malanville. Pour le cas du Nigeria , le processus sera mené à Birnin Kebbi par TCN en étroite collaboration avec le Département de Sauvegarde Sociale de l’UGP Dorsale Nord et les ONG recrutées pour assurer la supervision du processus de réinstallation des personnes affectées dans les zones d’interventions du projet.

Retenons que la rencontre est prévue pour vingt-quatre heures et a regroupé cinq pays de la sous-région.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here