Dans le cadre de la 2e édition du SICOT le chef de l’Etat M Rock Kabore a présidé à l’inauguration de l’usine, la société d’égrenage de coton biologique (SECOBIO). Cette cérémonie a connue la présence effective de M l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina et M le vice-président mondial de l’ONG Catholic relief services (CRS) qui ont accompagnés le projet. Les autorités administratives et les chefs coutumiers de Koudougou étaient aussi présents.

Première unité industrielle d’égrenage de coton dédiée au coton biologique au Burkina Faso, en Afrique de l’ouest et du centre. Avec une superficie de 5000 mètres carrés L’usine d’engrenage de coton biologique (SECOBIO) a coutée environ 4 milliards de FCFA.

Le projet a été accompagné par la société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX), l’union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) et L’ ONG catholique relief service. L’usine SECOBIO est dotée d’une ligne d’égrenage de dernière génération avec une capacité d’égrenage de 125 tonnes de coton graines par jour, soit 17500 tonnes de coton graines par campagne. La SECOBIO englobe deux lignes, durant la phase de construction elle a générée plus 200 emplois à la faveur des jeunes de Koudougou. Pendants la phase exploitation elle va créer 40 emplois permanents, 100 emplois saisonniers et plus de 500 emplois indirects. A cela s’ajoute l’augmentation des revenus plus de 8000 petits producteurs, dont 60% de femmes. Elle contribuera également a consolidée la chaine de valeur de la sous filière coton biologique et de lutter contre la pauvreté en milieu rural.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *