Le ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat Harouna KABORE a présidé au lancement officiel des activités de la plateforme ‘’the Roch label’’ , le mercredi 30 septembre 2020 à Ouagadougou. Cette plateforme a été créé dans le but de soutenir le président Roch Kaboré à l’élection présidentielle du 22 Novembre prochain.

C’est un mouvement citoyen composé d’homme de cultures, d’intellectuels, d’étudiants, de femmes et hommes de toutes les différentes couches sociales. Qui se sont mis ensemble pour soutenir le candidat Roch KABORE. Ils sont convaincus que leur candidat incarne des valeurs humaines qui sont chères à savoir : Le courage, la simplicité, l’empathie, la sollicitude, la générosité pour les plus faibles, homme de dialogue et de consensus qui s’inspire sur les idées du père de la révolution Burkinabè.

 Au cours de la cérémonie de lancement du mouvement le film « Roch impact » a été projeté montrant la vision, le parcours ainsi que tous les projets réalisés dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’élevage, du commerce, de l’agriculture… par le président Kaboré. Également, plusieurs témoignages poignants ont été faits par des personnes absentes (résidants au pays et de la diaspora) et par des personnes qui ont tenu à être présentes pour assumer leur choix, celui d’accompagner le candidat Kaboré : Etienne Minoungou, Abdoul Karim Sango (ministre), Ben Gaston Sawadogo (USA), Seydou Zongo (Directeur général du CENASA) Wahabou Bara (le Directeur général du BBDA), et de la réalisatrice Apolline Traoré. Tous ont été unanimes sur les vertus et la qualité de Roch KABORE.

Le ministre Harouna KABORE au milieu promoteur du  » The Roch label. »

Pour Harouna Kaboré, ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, c’est une campagne de proximité qui sera engagée pour que les résultats au soir du 22 novembre prochain soient indiscutables. Il prône également leur non appartenance à un parti politique. « On aurait pu aller individuellement mettre nos bulletins silencieusement dans les urnes le 22 novembre, mais nous avons dit que si nous sommes convaincus que c’est lui qu’il nous faut pour continuer à mettre en œuvre des projets ensemble, pourquoi pas ne pas le dire au départ et pourquoi ne pas mobiliser les Burkinabè à le faire avec nous », explique-t-il.

« Le président Roch Kaboré est un pont vers l’avenir. C’est l’homme de la transition générationnelle vers tout ce que les jeunes rêvent pour ce pays », a-t-il conclu.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *