Accueil AFRIQUE Tanzanie: la mort de Magufuli ouvre la voie à la première femme...

Tanzanie: la mort de Magufuli ouvre la voie à la première femme présidente du pays

47
0

La mort du président tanzanien, John Magufuli, va ouvrir une nouvelle ère pour ce pays d’Afrique de l’est qui devrait voir la première femme le diriger.

Madame Samia Hassan Suluhu Première Présidente de la Tanzanie

La Constitution tanzanienne stipule que lorsque le poste de président devient vacant pour cause de décès, le vice-président prête serment et devient président pour la période non expirée du mandat de cinq ans. Cette disposition de la loi fondamentale du pays signifie que Samia Hassan Suluhu, l’actuelle vice-présidente, deviendra d’office, la première femme présidente du pays pour les quatre prochaines années et pourrait être une ouverture vers un changement historique de système.

Samia Hassan Suluhu est devenue la première femme vice-présidente lorsque Magufuli a été élue en 2015, lors des élections générales. Elle a été reconduite en 2020 lorsque Magufuli a remporté la présidentielle de 2020. Elle est maintenant prête à être assermentée en tant que présidente de la Tanzanie. Suluhu proposera, en consultation avec son parti politique, Chama Cha Mapinduzi, le nom de la personne qui sera vice-présidente, un poste pour le moment vacant. Cette nomination est confirmée par l’Assemblée nationale par des votes d’au moins cinquante pour cent de tous les membres du Parlement.

Née le 27 janvier 1960, Suluhu a été députée de la circonscription de Makunduchi, de 2010 à 2015, et ministre d’État au bureau du vice-président aux affaires de l’Union, depuis 2010. Suluhu a fait un diplôme de troisième cycle en économie à l’Université de Manchester au Royaume-Uni. En 2014, elle a été vice-présidente de l’Assemblée constitutionnelle chargée de rédiger la nouvelle constitution de la Tanzanie.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here