Le lundi 31 août 2020, S.E.M. LI Jian, Ambassadeur de Chine au Burkina Faso a coparrainé la cérémonie de remise de 1 420 métiers à tisser aux associations des tisseuses, venues des 13 régions du Burkina Faso en présence du Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré,  et d’autres  personnalités.

Aux dires de l’Ambassadeur, la concrétisation du projet de dotation de métiers à tisser aux groupements féminines montre que lorsqu’on est ensemble, unis et solidaire, on peut réaliser de grandes choses. Ces métiers à tisser permettront, ajout-il, non seulement aux femmes d’exercer un métier de main et de générer des revenus pour elles et pour leurs familles, mais aussi de faire la promotion de la production locale et de contribuer à l’essor de l’économie burkinabè, surtout en cette période de relance économique post-Covid-19. Tout en souhaitant une bonne utilisation aux bénéficiaires, l’ambassadeur a réaffirmé l’engagement du peuple chinois à travailler avec le peuple burkinabè pour développer davantage l’artisanat burkinabè, à le faire connaître et aimé au-delà des frontières et à en faire un véritable levier de l’industrialisation et de développement du pays.


Le Ministre a tenu à exprimer sa profonde gratitude à l’Ambassade de Chine ainsi qu’à tous les donateurs pour avoir rendu possible cette initiative qui vise à doter les actrices du domaine de l’artisanat d’équipements pour faciliter leur travail. Il explique que ces métiers à tisser ont été entièrement conçus et fabriqués au Burkina Faso par les artisans membres de la chambre de métier de l’artisanat. Pour lui, cette cérémonie a donc pour vocation de magnifier l’action des donateurs, dont l’Ambassade de Chine, en faveur de l’acquisition de ces métiers à tisser, essentiels à la fabrication du pagne Faso Dan Fani, dorénavant labélisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *